LA TURQUIE D’ERDOGAN (qu’Allah Le préserve), l’occident hostile et la haine kharidjite aveugle…

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Par Froment Mickaël


Une puissante industrialisation avec à sa tête une personne sincère : voilà ce qui ne va pas dans le sens des stratagèmes occidentaux visant à empêcher le Réveil de la Grande Civilisation Musulmane


Toujours au sujet des causes utiles [1], qui sont intrinsèques à l’Islam, nous pouvons évoquer l’exemple de la Turquie actuelle, celle d’Recep Tayyip Erdoğan (qu’Allah -Le Sublime- Le préserve et le renforce en bien) qui, présentement et avec sa puissante industrialisation, devient de plus en plus indépendante et ainsi de plus en plus débarrassée du dictat occidental.

Le président Turque Recep Tayyip Erdoğan (qu’Allah -Le Sublime- Le préserve et le renforce en bien) a fait, en seulement 10 ans, bien plus pour la modernisation de la Turquie que les laïques islamophobes pourtant au pouvoir, avant lui, pendant pratiquement un siècle.

Parmi les stratagèmes occidentaux, ayant pour objectif l’asservissement du Monde Musulman[2], sa domination, il y a un stratagème qui consiste à empêcher aux Nations Musulmanes d’avoir accès à une forte industrialisation digne de ce nom qui permettrait justement d’accéder au rang de grande Nation et in fine d’échapper à cet asservissement que désire imposer l’occident condescendant au monde Musulman et ce, pour toujours. En effet, le monde Musulman a tellement de force en sommeil que l’occident s’efforce de le faire taire.



Cette magnifique montée en puissance, cette admirable industrialisation de la Turquie de Recep Tayyip Erdoğan (qu’Allah -Le Sublime- Le préserve et le renforce en bien), présentement, bouscule l’orgueil de l’occident méprisant et surtout hypocrite qui n’a que des intérêts à défendre… L’occident, prétendument démocrate et grand protecteur des dictatures qui assurent ses intérêts, se voit donc dans l’obligation, sournois qu’il est, de diaboliser, de qualifier le président actuel de la Turquie de dictateur car contrairement aux véritables dictateurs, ce Musulman sérieux, et bien, échappe à leur emprise.



Constatez toute l’hypocrisie occidentale qui occulte (par exemple) les prisons secrètes, les tortures dans l’Egypte de Sissi, car sous son emprise mais aussi et surtout grand frère protecteur de Benyamin Netanyahou (c’est-à-dire du sionisme), qui chaque année fait disparaître nombre de personnes : en effet, et pour avoir son emprise sur le monde Musulman, il est un stratagème occidental bien connu, et depuis fort longtemps, qui consiste à soutenir les dictatures en plus de tout faire pour empêcher à ces pays, surtout les pays Musulmans, d’avoir accès à une forte industrialisation émancipatrice et in fine rivale.

Washington et ses alliés (l’occident) craignent que la Turquie devienne une grande puissance régionale Musulmane capable de remettre en cause l’hégémonie militaire de l’entité scélérate sioniste qui occupe actuellement la Palestine. Ils craignent aussi que cette émancipation vis-à-vis de l’occident, que cette indomptabilité, et bien, donne des ailes aux pays Arabes Musulmans et donc qu’elle offre des opportunités qui permettent à deux nombreux pays Arabes Musulmans d’échapper à l’emprise occidentale humiliante, méprisante.

C’est tellement vrai que le politologue américain Zbigniew Brzezinski, dans son livre « Vision Stratégique – L’Amérique et la crise du pouvoir mondial », a beaucoup de mal à s’imaginer les Etats-Unis rester la première puissance mondiale sans la Turquie comme allié. 

Quant aux Kharidjites contemporains[3] qui considèrent le président Erdogan comme un apostat mécréant avec comme argument que celui-ci ne jugerait pas avec les Lois d’Allah –Le Très Haut-, avec la Shari’a, (car il n’en a présentement pas la possibilité) et bien ils sont les alliés utiles de tous ceux qui souhaitent asservir, affaiblir et diviser le monde Musulman. C’est évident.

Ces individus[4] sont clairement très limités, quand il s’agit de méditer les finalités, et ne voient pas très loin. En effet, la plupart d’entre eux sont incapables de se projeter et de réfléchir aux conséquences de leurs actes, de leurs compréhensions d’ailleurs tordues : revenir trop rapidement à la Shari’a, pour la Turquie, après pratiquement un siècle de dictature laïque agressive et combattante, après cette désislamisation intense, reviendrait à remettre au pouvoir ces mêmes laïques islamophobes, présentement écartés du pouvoir, qui, dans l’ombre, n’attendent que cela : revenir au pouvoir et désislamiser à nouveau. La Turquie reste fragile et le président Erdoğan en a parfaitement conscience.

Les Kharidjites, qui servent de réserve utile à Washington et à ses alliés[5], ne savent pas construire, ni réfléchir et encore moins se projeter d’où l’énormissime nocivité de ces individus (Al-Qaïda, Daech, etc) qui n’ont d’ailleurs produit aucun savant digne de ce nom durant toutes ces années et qui en plus de cela n’ont rien apporter à la Oumma hormis des calamités.

Le Musulman se doit impérativement de réaliser les causes utiles et licites qui permettent de préserver les Bienfaits (d’Allah -Le Sublime-) existants, mais aussi les causes qui permettent de faire accroitre ces mêmes Bienfaits. L’objectif des incroyants hostiles, qui ne veulent surtout pas d’un monde Musulman concurrent, consiste incontestablement à détruire tout Bienfait bénéfique à la Oumma. Parmi les causes de destruction de ces Bienfaits (comme l’unité harmonieuse par exemple) il y a les sectarismes nocifs que l’occident se fera un plaisir d’alimenter et de soutenir : chiisme duodécimain polythéiste, kharidjisme, I’tizâl, Irdja, etc.

Il n’y a pas encore très longtemps, en Turquie, il était interdit pour les Musulmanes qui portaient le Voile d’aller à l’université, sans omettre que bien trop d’écoles Coraniques avaient été fermées par les laïques haineux alors au pouvoir. Certains incroyants, ici en France, prétextèrent que le Voile pouvait être interdit en s’appuyant sur son interdiction dans les universités turques, celles d’un pays Musulman, sans préciser, ce qui dévoile encore une fois toute l’hypocrisies de ces élites, que la Turquie était alors dirigée par des laïques intégristes islamophobes.

C’est d’ailleurs pour cette raison que le respectable Necmettin Erbakan (qu’Allah Lui fasse miséricorde), qui n’était certainement pas dupe, disait : « Vous voulez de moi que je reste dans la Mosquée pendant que vous enseignez à mon enfant, dans vos écoles, la haine de l’Islam pour qu’ensuite mon enfant vienne détruire la Mosquée sur moi… ».

Dans la Turquie actuelle[6] le Djihâd est dans la Da’wah [7], dans la réislamisation des cœurs d’une majorité et Allah –Le Très Haut– est plus Savant…

Ces Kharidjites contemporains oublient les cœurs, la Da’wah et leurs esprits va-t-en-guerre, belliqueux ainsi que leur méconnaissance de la pédagogie Islamique, sur laquelle était le Prophète Mohammed (paix sur Lui), obstruent le Sentier d’Allah –Le Très Haut– et offrent aux ennemis de l’Islam multitudes de chemins contre le monde Musulman.

Plus personne n’ignore qu’ils, les Kharidjites, sont une ressource (Al Qaeda, Daech, etc) qui permet à Washington ainsi qu’à ses alliés de commettre les pires injustices à l’encontre du monde Musulman et ce, au nom de ladite guerre contre le terrorisme qui en réalité n’est qu’une nouvelle croisade déguisée avec pour ambition d’empêcher le Réveil de la Grande Civilisation Musulmane (à venir si Allah -Le Sublime- Le Permet) et in fine à exterminer l’Islam et les Musulmans.

Ce n’est donc pas pour rien qu’Éric Zemmour, par exemple, affirme que Daech c’est le vrai Islam car il souhaite, en bon sioniste qu’il est, détruire, affaiblir, salir, diviser l’Islam, le monde Musulman et ce, pour les intérêts du sionisme politique.

Éric Zemmour, comme bien d’autres personnes hostiles, sait pertinemment que cette secte belliqueuse[8], en l’amalgamant à l’Islam, permet in fine de s’en prendre directement à l’Islam, aux Musulmans et ce, en toute impunité. C’est aussi pour les mêmes objectifs qu’ils amalgament cette secte à la Shari’a car le but, pour les sionistes et bien d’autres, est d’empêcher le retour d’un pouvoir Musulman qui s’opposerait par sa nature fascinante et unificatrice au sionisme politique. Ils sont donc, ces Kharidjites et leurs actes, une ressource utile pour les ennemis de l’Islam qui leur permet de combattre l’Islam par l’intermédiaire de l’amalgame généralisé et de facto de la diabolisation du Musulman et de sa religion : l’Islam.

Les Kharidjites contemporains (souvent ignares, belliqueux et incapables de faire des études Islamiques dignes de ce nom), dans leur empressement de rétablir la Shari’a, font le jeu des ennemis de l’Islam qui savent parfaitement que ces sectaires sont une ressource utile et extraordinairement parasitaire.

Personne, indubitablement, ne remet en cause la Shari’a, qu’Allah –Le Tout Puissant– nous en préserve, mais comme le démontre parfaitement l’Histoire du Prophète (paix sur Lui) cela ne se fait pas en quelques jours. Ce qui compte en priorité c’est la réforme des cœurs. Celui qui, parmi les Musulmans, remet en cause la supériorité de la Shari’a et l’obligation de juger avec elle en Terre d’Islam est un apostat mécréant qu’Allah –Le Tout Puissant– nous en préserve : amîn.

Comme le dit si bien le Cheikh Abdou Rahman al Barak (qu’Allah Le préserve) concernant le président Erdogan et le fait qu’il ne puisse pas changer actuellement le statu laïque de la Turquie : « C’est un allégement… Aujourd’hui les Musulmans sont tranquilles et souhaitent que ce bien (avec Erdogan au pouvoir) augmente. On invoque Allah pour qu’Il augmente cette homme (Erdogan) en bien, en piété et qu’Il le préserve des ennemis de l’Islam qui le combattent pour sa proximité avec l’Islam. »[9].

Cet allégement est un Bienfait et le Musulman se doit de tout faire pour le préserver mais aussi pour le faire fructifier par l’intermédiaire des causes licites et utiles qui s’imposent : voilà ce que ne peut pas comprendre un Kharidjite contemporain qui néglige constamment les fondations pour ne penser qu’au toit. Ce qui n’a pas de fondations finira par s’effondrer d’où, j’insiste, la nocivité du Kharidjite contemporain.

Le Cheikh Abdou Rahman al Barak (qu’Allah le préserve) a parfaitement conscience de la situation du Président de la Turquie, contrairement aux Kharidjites contemporains, qui n’hérite pas d’un pays relativement préservé mais d’un pays extrêmement affecté par pratiquement un siècle de laïcité islamophobe. Erdogan (qu’Allah Le préserve) n’hérite pas de l’Arabie Saoudite, de la Mauritanie, ou du Pakistan mais d’une Turquie occidentalisée jusqu’à l’os par le Diable Atatürk, par ses sbires, et cela, les Kharidjites idiots, rapides à faire le Takfîr [10], ne semblent pas le saisir. Ils voudraient, ces idiots de Kharidjites, qu’Erdogan agisse comme s’il avait hérité de l’Arabie Saoudite ou de la Mauritanie ce qui reviendrait (certainement) à le faire assassiner, à le faire écarter du pouvoir et ainsi à faire revenir les laïques intégristes au pouvoir qui se feraient un vilain plaisir de remettre en place des lois islamophobes retirés par Erdogan.

Sous Erdogan la construction de Mosquées a augmenté de 400 % ce qui n’est pas rien concernant sa politique de réislamisation du pays. Il faut donc invoquer Allah –Le Très Haut– pour que cela continue et pour que dans l’avenir ce pays, le moment venu, revienne à la Shari’a avec science et sagesse.

L’occident a parfaitement conscience que la Foi Musulmane est celle qui se répand le plus dans le monde et que ses propagandes médiatico-islamophobes commencent à atteindre leurs limites… Le retour d’une Turquie Musulmane fait craindre le pire aux occidentaux qui, sur la pente descendante, constatent la montée en puissance de ce pays Musulman proche des Balkans et de facto aux portes de Rome et de Paris.

Le président Erdogan a parfaitement conscience que son pays a été désislamisé et que les laïques athées, que les islamophobes toutes catégories sont nombreux et encore puissants ce que ne comprennent pas les Kharidjites contemporains qui ignorent tout de la sagesse et de facto du temps qu’il faut pour construire une Communauté de Croyants forts et très particulièrement à notre époque où les obstacles sont très nombreux.

Ce sectarisme qu’est le Kharidjisme contemporain, sachez-le, est exploité et le sera certainement encore pour un moment par des services de renseignements qui servent divers intérêts hostiles au Réveil de la Civilisation Islamique : il n’est, de ce fait, nullement surprenant de constater que lorsque l’Islam se développe dans un endroit, ou que lorsqu’un un pays Musulman se modernise tout en s’islamisant, que cette secte apparaisse avec ses fléaux utiles aux politiques islamophobes qu’elles soient sionistes ou autres. Qu’Allah –Le Capable de tout– protège les Musulmans, les pays Musulmans de ce fléau.

Les Kharidjites n’ont pas conscience que la Da’wah relève du Djihâd et qu’il est, ce Djihâd, plus qu’important. Il nous faut réislamiser les cœurs[11], faire en sorte que les Musulman(e)s reviennent à l’Islam d’où, j’insiste, l’extraordinaire importance, et ce mot (importance) est faible, de la Da’wah. Elle est là la grande cause, présentement, pour faire triompher la Cause d’Allah –Le Sublime-.[12] C’est là l’une des plus grandes priorités.


[1] Je précise que les causes doivent être licites, bonnes, ce qui est évident.

[2] Nous reviendrons sur ces stratagèmes dans un futur livre si Allah -Le Très Haut- Le permet.

[3] Secte égarée (al-Qaïda, Daech, etc) et belliqueuse qui sans en avoir conscience travaille pour les intérêts du sionisme politique.

[4] Les Kharidjites (Khawâridj en Arabe).

[5] En effet, le terrorisme qualifié d’ « islamiste » offre d’énormes possibilités, d’énormes opportunités hégémoniques à la politique étrangère occidentale intrinsèquement hostile au Réveil du monde Musulman.

[6] Pas uniquement la Turquie : tout le monde Musulman.

[7] Prédication, réforme qui consiste à inviter à l’islam, à faire revivre de l’Islam ce qui a été délaissé.

[8] Le Kharidjisme contemporain.

[9] Youtube – راي الشيخ البراك في اردوغان

[10] Action de rendre mécréant.

[11] Les nôtres, évidemment, en priorité.

[12] Si certaines personnes, avec une mauvaise intention, pensent que mes propos ont pour objectif de rabaisser le Djihâd sous sa forme armé quand il est légitime et derrière les détenteurs de l’autorité et bien qu’ils lisent mon livre : « Ils veulent mettre au pas l’Islam et les Musulmans ».

islametculture

Froment Mickael est un Français originaire de Picardie et vivant en France. Actif sur YouTube (Islam Et Culture), FaceBook et Twitter, il est aussi le propriétaire d'un site internet (Islam Et Culture). Diplômé de l'I.E.S.H de Saint-Léger de Fougeret il s'est lancé depuis maintenant quelques années dans un travail de dédiabolisation de l'Islam alimentée par beaucoup… N'hésitez pas à le soutenir mais aussi à l'aider dans ses projets; rejoignez-le dès à présent sur son compte Youtube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *