L’hypocrisie de l’occident concernant la Mosquée d’Istanbul (Sainte-Sophie)

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

#Ayasofya : Le gouvernement grec, qui n’a visiblement pas changé de registre depuis deux siècles, dénonce une « provocation envers le monde civilisé » (chacun est libre d’interpréter le lourd sous-entendu de cette déclaration). Un peu partout dans les cercles politico-médiatiques occidentaux, du Figaro au secrétaire d’État américain Pompeo et de Fourest à toute la galaxie de l’extrême-droite, l’on s’indigne de cet « affront à la tolérance et à la diversité » et l’on s’inquiète qu’Ayasofya ne soit plus « ouverte à tous » (alors même que la mosquée Sultanahmet, 100 mètres plus loin, accueille chaque année des millions de touristes, mais passons). Aucune de ces belles âmes semble-t-il si sincèrement attachées au « patrimoine de l’humanité » et à « l’ouverture » ne semble pourtant voir le moindre problème à ce que la grande mosquée de Cordoue, joyau de l’héritage islamique d’al-Andalus, soit toujours très officiellement une cathédrale ; que l’Église catholique (et non le gouvernement espagnol) y impose même une jizya d’entrée sur tous ceux qui ne viennent pourtant évidemment pas admirer les abominations architecturales ajoutées par Charles Quint mais bien la splendeur de l’art omeyyade de la « Mezquita » ; ou que les visiteurs un peu trop expressifs – et d’apparence musulmane – y soient parfois malmenés. Aucun de leurs prédécesseurs non plus, à de rares exceptions près, n’a condamné l’annihilation systématique de l’héritage culturel des musulmans d’Europe dans les Balkans, où 95 à 98% des 20.000 bâtiments ottomans ont littéralement disparu de la surface depuis la fin du 19ème siècle. Leurs Casques Bleus ont gardé l’arme au pied quand, en Bosnie, les nationalistes serbes détruisaient 350 mosquées et en endommageaient 800 autres (sur 1700), et quand les Croates préféraient pilonner à l’artillerie lourde le célèbre pont de Mostar. Rares sont ceux qui ont cligné de l’œil lorsque des hordes de fanatiques hindous rasaient jusqu’à la dernière pierre la mosquée historique de Babri, et la destruction systématique du patrimoine ouïghour et des mosquées et madrasas du Turkestan oriental par le régime chinois n’empêche pas non plus grand monde de dormir. Que les cris d’orfraie de ces prétendus « humanistes » ne trompent donc personne ; quand ils vous parlent « d’humanité », il ne s’agit bien évidemment que de la leur.

Issâ Meyer

islametculture

Froment Mickael est un Français originaire de Picardie et vivant en France. Actif sur YouTube (Islam Et Culture), FaceBook et Twitter, il est aussi le propriétaire d'un site internet (Islam Et Culture). Diplômé de l'I.E.S.H de Saint-Léger de Fougeret il s'est lancé depuis maintenant quelques années dans un travail de dédiabolisation de l'Islam alimentée par beaucoup… N'hésitez pas à le soutenir mais aussi à l'aider dans ses projets; rejoignez-le dès à présent sur son compte Youtube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *