Jean-Luc Mélenchon le hijabophobe

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Accepter, ou pire, inviter Jean-Luc Mélenchon à un quelconque mouvement contre l’islamophobie, c’est ajouter l’injure et le déshonneur à la honte.

A-t-on – déjà – oublié que le même avait couvert d’éloges la loi scélérate du 15 mars 2004 (interdiction du voile à l’école), « l’aboutissement logique de la laïcité française » ? Que ce héraut de la bonne vieille gauche paternaliste « tape dans le dos » avait rétorqué, furieux, à un musulman qui avait alors osé lui opposer des arguments : « Écoutez, notre manière de vivre à nous les Français, c’est qu’on ne met pas de voile à l’école ! » ? Qu’en 2010, il avait remis le couvert et pris fait et cause pour une nouvelle loi scélérate en qualifiant le niqab de « traitement dégradant », « obscène », de « violence symbolique » et comparé nos sœurs qui le portent à des « esclaves volontaires » ? Qu’en 2015 à peine, il contestait l’existence même du terme d’islamophobie ? Qu’en 2016, il avait défendu, sans cligner des yeux, la manière russe de « régler le problème » des musulmans d’Alep par le sang et les bombardements aveugles ? Qu’en 2017 encore, il qualifiait le hijab de « chiffon sur la tête » tout en exprimant sa volonté de le combattre par la « persuasion » plus que par la contrainte légale ? Qu’il a voté en faveur de toutes les interventions militaires néo-coloniales en terre musulmane ou qu’il soutient toujours éhontément des criminels de masse notoires tels que Bashar al-Assad ou le PKK ?

Toutes les sorties de ce funeste et outrancier personnage, étalées sur le long terme, ne sont pas de simples « dérapages » mais bien le fruit d’une certaine vision du monde, ultra-laïcarde et athée militante, issue d’un vieux fonds idéologique totalitaire, sûrement le plus islamophobe qui soit dans ses fondements. Faut-il vraiment encore, trente ans après, retomber dans les mêmes éternelles erreurs, qui ne pourront en tout état de cause qu’aboutir aux mêmes désillusions ?

[À ceux qui objecteront que Mélenchon s’oppose à de nouvelles interdictions législatives relatives au voile, rappelons que sa position de convaincre les musulman(e)s d’abandonner d’eux-mêmes la pratique visible de l’islâm par « l’éducation » n’est autre que celle de Macron lui-même – pourquoi donc ne pas inviter le président et son parti à manifester contre l’islamophobie eux aussi?]

Issâ Meyer

islametculture

Froment Mickael est un Français originaire de Picardie et vivant en France. Actif sur YouTube (Islam Et Culture), FaceBook et Twitter, il est aussi le propriétaire d'un site internet (Islam Et Culture). Diplômé de l'I.E.S.H de Saint-Léger de Fougeret il s'est lancé depuis maintenant quelques années dans un travail de dédiabolisation de l'Islam alimentée par beaucoup… N'hésitez pas à le soutenir mais aussi à l'aider dans ses projets; rejoignez-le dès à présent sur son compte Youtube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *